sportsregions
Envie de participer ?

Arquebusiers du Limousin et leurs amis de l'union Française des amateurs d'armes.

Arquebusiers des 3 départements du Limousin, -Creuse-Corrèze- Haute-Vienne ;

01

juin 2024

AVIS DE TEMÊTE SUR LA CATÉGORIE "D"

Publié il y a 3 semaines par Capitainepanpan

S'adossant sur un fait tragique (voir dans l'article) deux députés, Tomas PORTE et Aurélien TACHÉ ont rédigés un projet de loi, avec l'aide de deux autres députés plus visibles.

UN PROJET QUI SENT LE SOUFRE.

S’adossant à ce fait divers tragique deux députés, Thomas Porte et Aurélien Taché, ont rédigé une proposition de loi,,  Eléonore CADOIT portée par Mmes Florence LASSERRE pour le MoDem et Eléonore CAROIT pour Renaissance, visant à renforcer le dispositif de contrôle des armes « par l’enregistrement des armes à feu à poudre noire de catégorie D dans un fichier des détenteurs d’armes à feu à poudre noire de catégorie D ».
Le texte de cette PPL , pour le moins approximatif, annonce qu’il « ne s’agit pas de remettre en cause l’œuvre des 100 000 collectionneurs d’armes historiques et des 10 000 collectionneurs d’armes de guerre qui concourent, par passion, à la préservation et à la valorisation de ce patrimoine ».
On remarque d’emblée que ces députés, semblent avoir une vision très claire du monde des collectionneurs puisqu’ils affichent avec précision des chiffres venus d’on ne sait où ? ( Voir surtout l'appartenance de ces députés en politique)

Ceci étant, ils ne sont pas à une contradiction près puisqu’ils confessent plus tard : « Nous n’avons, à ce jour, aucun moyen de déterminer le nombre de personnes qui détiennent des armes à feu à poudre noire en France ».

L’exposé des motifs de leur projet de loi argumente que « De telles armes représentent un danger potentiel, d’autant plus grand si l’on considère la facilité avec laquelle n’importe qui peut, légalement, en faire l’acquisition sans laisser de trace ».

C’est oublier un peu vite le nombre d’armes de guerre modernes qui fleurissent dans les cités et l’accès libre à tout autre type d’armes qui font aujourd’hui l’actualité au quotidien : couteaux, marteaux et autres chaînes à vélo.

Si l’on suit leur raisonnement, dans cinq ans les bricoleurs devront déclarer leurs outils en préfectures, faute de chaînes les vélos seront réduits à l’état de draisiennes et on mangera tous avec des couverts en bambou…

Je détaillerais dans un autre article le détail analysés par l'UFA.

4 Juin 2024.

Il serait bon que ces 2 députés insoumis soient intérrogés par leurs élécteurs licenciés sur leur proposition aberrante.

Commentaires